LA CITÉ MÉDIÉVALE

La première mention qui est faite de Coucy remonte au VIème siècle. La terre de Mège incluant la villa de Coucy est donnée par Clovis à Saint Rémi, évêque de Reims, au soir de la bataille de Soissons.

Un premier château dont il ne reste aucune trace est édifié par les évêques de Reims au Xème siècle. C'est au début du siècle suivant que les Sires de Coucy prennent possession de ce château. Leur politique matrimoniale leur permit d'étendre rapidement leurs possessions territoriales et leur poids politique.

Le château et l’enceinte urbaine actuelle sont dus à Enguerrand III de Coucy, qui fit construire cet ensemble dans la première moitié du XIIIème siècle, sous la régence de Blanche de Castille, alors qu'il avait, dit-on, la prétention de ravir le trône de Saint Louis. Construit d’un seul jet en moins de trente ans, le château et l’ensemble de la forteresse comptaient parmi les plus grands ensembles fortifiés de France: couvrant 14 hectares, Coucy possédait 33 tours et plus de 2000 mètres de remparts. Viollet Le Duc estimait que le chantier avait pu comporter jusqu'à 1500 ouvriers en même temps.
 

Le château fut transformé au XIVème siècle par Enguerrand VII, le dernier des Coucy, petitfils de l’Empereur d’Autriche, cousin du roi de France et gendre de celui d’Angleterre, qui aménagea des logis grandioses. Après sa mort, en 1397, le domaine de Coucy fut racheté à ses filles par Louis d’Orléans. Très convoité, il sera assiégé de nombreuses fois par les puissants du Royaume et finira par être définitivement rattaché à la Couronne vers la fin du XVème siècle.

Il reçut alors le séjour des rois de France, François Ier et Henri IV. La forteresse reçut des transformations importantes au milieu du XVIème siècle pour l’adapter au développement de l’artillerie.
 

Durant la Fronde, Coucy ayant refusé de se rendre aux troupes de Mazarin, le bourg fut investi par le Maréchal d’Estrées. Le pouvoir royal craignant de nouveaux troubles, il prit la décision de le faire démanteler et de le rendre inhabitable en 1652. Démilitarisée à la fin du XVIIème siècle, l’enceinte de la ville fut progressivement vendue aux bourgeois de la ville. Le château vendu à la révolution comme bien national, servit de carrière. Racheté par Louis Philippe puis, réintégré dans le domaine de l’Etat, il sera remis en valeur sous le Second Empire. Sa restauration, limitée à l’indispensable, sera confiée à Viollet-le-Duc.

 

Lors de la retraite allemande en 1917, les quatre tours d'angle et le donjon du château furent dynamités et la ville fut entièrement détruite alors que le château de Coucy était devenu le symbole de l’orgueil français par son architecture majestueuse et son immensité. Aujourd’hui, il faut arpenter le chemin de ronde pour apprécier les superbes ruines et appréhender la richesse et le témoignage historique qu’a laissé le château.
La cité médiévale - Coucy